Auch, aujourd’hui et demain

Auch et les rives du Gers © Wikimedia
image_printImprimez la page

Après la Révolution Française, Auch s’était assoupie. L’ancienne capitale de la grande Généralité d’Auch n’était plus qu’un chef-lieu de département, mal desservi. Même les autoroutes l’ont évitée ! Heureusement, la ville ne manque pas d’atouts. Et depuis plusieurs décennies, elle prend son destin en main.

Auch se protège des débordements du Gers

Auch, inondations du Gers en 1977
Auch, inondations du Gers en 1977

Le Gers qui traverse Auch est une rivière capricieuse. Ses débordements étaient fréquents.  D’ailleurs, le maire Jean Laborde précise en 1977, première année de son premier mandat : Le Gers débordait presque tous les ans, on installait alors de petits ponts de bois. Et différents projets, plus gigantesques les uns que les autres, envisageaient de canaliser le Gers dans un tunnel et de construire une route par-dessus.

La grande crue de 1977

En fait, en juillet 1977, toute la Gascogne connait des crues exceptionnelles. Des orages et des pluies abondantes s’abattent au pied des Pyrénées, parfois pendant 17 heures d’affilée. Et en quelques heures, l’eau déborde : la Baïse, le Gers, la Gimone, la Save et leurs affluents atteignent rapidement leur niveau d’alerte.

Dans la nuit du 8 juillet, la Save transformée en torrent déborde et fait 5 morts dans le centre de vacances de l’Isle-en-Dodon. À 9 heures, la ville basse d’Auch est submergée. Le débit est si fort que deux ponts sont emportés, 5 personnes périssent et 5 000 autres sont sinistrées. Enfin, la décrue s’amorce vers 16 heures.

Au total, dans le département du Gers, cette crue fait 16 morts et plus de 6 000 sinistrés. Plus de 50 000 hectares sont submergés et 18 ponts sont emportés.

La rivière et ses abords sont aménagés
Auch , Promenade Claude- Desbons
Auch, Promenade Claude-Desbons © Grand Auch Cœur de Gascogne

Auch a déjà été touchée par de grandes inondations en 1835, 1855, 1875, 1897 et en 1952. pour ne parler que des derniers siècles. Cette fois-ci,  des études hydrauliques permettent de bien mesurer les risques. Ainsi, Jean Laborde, en plus des travaux de reconstruction, lance de grands chantiers de canalisation du Gers et de réaménagement des berges dans sa traversée de la ville. Le lit est creusé, les berges rehaussées.  Il lui faudra deux mandats pour faire aboutir ces travaux.

Puis, Claude Desbons, qui lui succède en 1995, fait transformer les berges du Gers en une grande promenade de 4 km qui, depuis son décès, portent son nom.

Un nœud de communication à consolider

ransport du plan horizontal de l'Airbus A380 sur l'Itinéraire Grand Gabarit
Transport du plan horizontal de l’Airbus A380 sur l’Itinéraire Grand Gabarit © Wikimedia Commons

Auch est située au centre de la Gascogne. Autrefois isolée des grands centres urbains, ses communications s’améliorent.

La Route nationale 124 qui la relie à Toulouse devient une route à deux fois 2 voies. La déviation de Gimont est ouverte en 2022. Et les 13 km restants doivent passer en deux fois deux voies en 2027. Cette liaison directe avec Toulouse permet de bénéficier de la proximité de la capitale régionale tout comme Gimont en a profité par l’implantation d’entreprises. Les travaux d’élargissement de la RN124 ont été réalisés dans le cadre du projet de l’Itinéraire Grand Gabarit. Il  permet d’acheminer des tronçons d’Airbus du port de Langon jusqu’à Toulouse. Ainsi, les routes du Gers (et des départements limitrophes) ont bénéficié d’importants aménagements pour permettre la circulation des convois exceptionnels.

Auch, Parc Commercial du Grand Chêne
Auch, Parc Commercial du Grand Chêne © Le Journal du Gers

De même, la RN 21 entre Agen et Auch doit faire l’objet de grands travaux d’amélioration de la sécurité et de mise ponctuelle en deux fois deux voies. Bien sûr, cela prendra un peu de temps.

L’amélioration des voies de circulation favorise l’implantation de grandes zones d’activités, à l’Est vers Toulouse et au sud vers Tarbes. Entreprises et emplois s’y concentrent même si ce peut être au détriment de l’activité du centre-ville.

Les connexion ferroviaires d’Auch s’améliorent
La gare SNCFd'Auch
La gare SNCF d’Auch © Le Journal du Gers

La gare d’Auch est le terminus de la seule ligne de chemin de fer qui la relie à Toulouse en 1 h 30. Point intéressant : la Région a retenu cette ligne pour mettre la signalisation des gares en occitan. Ainsi, depuis 2020, les annonces d’accueil et d’arrivée à bord des trains sont en occitan. Pour cela, une professeure d’occitan de Samatan prête sa voix.

Les voies ferrées du Gers existantes ou ayant existé
Les voies ferrées du Gers existantes ou ayant existé

Élus et associations se battent pour rouvrir la ligne entre Auch et Agen, d’abord aux marchandises, ensuite aux voyageurs pour connecter Auch à la future LGV. Ainsi, les deux régions Aquitaine et Occitanie créent une société d’économie mixte. Mais celle-ci attend que l’État lui transfère la voie pour commencer les travaux. Avant sa fermeture en 2014, la ligne transportait 160 000 tonnes de marchandises. Le pari est audacieux mais réalisable.

La voie de chemin de fer ne remplacera peut-être pas la ligne de bus entre Auch et Agen. Il y a encore 5 autres lignes qui relient Auch à Mont de Marsan, à Tarbes, à Montauban, à Condom et à Toulouse. Aussi, on parle de réseau en étoile, apanage des capitales.

Citons encore l’aéroport d’Auch avec une piste de 1 900 mètres de long. Hélas, le trafic est en diminution constante comme sur beaucoup d’aéroports secondaires.

On ne s’ennuie pas à Auch

Auch, la rue Dessoles
Auch, la rue Dessoles © Wikipedia

Comme dans beaucoup de petites villes de province, l’on pense qu’on s’y ennuie. Pourtant la vie culturelle à Auch y est riche et diversifiée.

Auch a un vrai parfum de ville historique, elle abrite des monuments de toutes les époques. Dans sa séance du 1er avril 1879, le Conseil général qui délibère sur la mise en place de conférences pédagogiques pour les élèves du primaire, écrit au préfet : Malheureusement Auch n’a pas de Musées, pas de monuments publics dignes d’intérêt, sauf la cathédrale, pas d’autre établissement industriel que l’usine à gaz. Enfin, je ne vois non plus autour de la ville aucun château historique qui mérite d’être visité.

Jugement un peu rapide ! Une promenade dans la haute ville convainc vite du contraire. Par exemple, la rue Dessoles, autrefois camin dret [chemin droit] est un vrai vestige du moyen-âge.

Une animation culturelle tous azimuts
Auch, nocturne au Musée des Amériques
Auch, nocturne au Musée des Amériques © Musée des Amériques

Le Musée des Amériques, héritier du Musée des Jacobins, fondé en 1793, reçoit le label Pôle national de référence en raison de son exceptionnelle collection d’art précolombien. C’est la volonté de son maire, Franck Montaugé.

Ciné 32 est issu d’une association créée en 1967. C’est aujourd’hui un pôle cinématographique reconnu qui programme des films récents à Auch et dans 15 villes du Gers. Son action menée auprès de tout public (adultes, scolaires, etc.) permet de conserver des salles de cinéma que certains distributeurs jugeraient peu rentables. Chaque année, Ciné 32 propose un festival Indépendances et créations qui permet de projeter une cinquantaine de films en avant-première avec la présence de réalisateurs ou d’acteurs.

Auch abrite aussi le Pôle national des arts du cirque, dénommé CIRCA. Le public peut accéder toute l’année aux installations sous un chapiteau baptisé le dôme de Gascogne. Le festival CIRCA reçoit chaque année entre 20 000 et 30 000 spectateurs.

Citons encore Éclats de voix, le festival annuel d’art lyrique qui reçoit les plus grands artistes contemporains. Il est complété de conférences, de classes de maitres, des présentations de chœurs amateurs ou de spectacles réalisés par de jeunes artistes ou des scolaires.

La culture gasconne au présent et au futur

Auch, deux noms pour la même rue
Auch, deux noms pour la même rue

La gastronomie est une évidence pour un Gascon. André Daguin (1935-2019) est né à Auch. Il dirige l’Hôtel de France et obtient deux étoiles au Guide Michelin. Surtout, il revisite la cuisine régionale et devient le promoteur du magret.

Les noms des rues d’Auch sont désormais en français et en gascon. En 1902, le maire d’Auch remplace le nom de rues à consonance religieuse par des noms faisant référence à la période révolutionnaire ou au second Empire. En 1924, certaines rues retrouvent leur ancien nom. Et il faut attendre 2013 pour voir enfin apparaitre le nom gascon des rues du centre-ville : plaça deus Canonges pour la place Salinis, plaça deu mercat deus chivaus pour la place Denfert-Rochereau.

Emilie Castagné, Journaliste Radio et Télévision ©DR
Émilie Castagné, Journaliste de radio et de télévision ©DR

Oui, comme dans toute la Gascogne, à Auch, on parle le gascon. On peut l’y apprendre dans des cours pour adultes ou à l’école. On peut même l’écouter sur Ràdio País qui a un émetteur à Auch sur la fréquence 90,8 FM. Emilie Castagné anime des émissions entièrement en gascon pour donner la parole aux habitants du Gers.

 

 

Serge Clos-Versaille

écrit en orthographe nouvelle

Références

Aush, wikipèdia
Auch, 8 juillet 1977
Plan de prévention des risques, commune d’Auch, Direction départementale des territoires du Gers, 2017
Liste des monuments historiques d’Auch, Wikipedia

image_printImprimez la page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *