L’Escòla Gaston Febus, un projet ambitieux

L’Escòla Gaston Febus, un projècte ambiciós.

Simin Palay (1874 – 1965) né à Casteide-Doat et Miquèu Camelat (1871 – 1962) né à Arrens sont deux écrivains. Ils créent en 1896 une association, l’Escòla Gaston Febus, dans le mouvement des Félibriges.

Lous plans que sont tirats, la souciétat que s’espandira aux quoàtes corns de la proubincie.

dira Camelat. Le projet n’est pas si simple, car si l’objectif est de développer l’étude de la langue, de l’histoire, des coutumes, traditions et légendes de toute la Gascogne (le Béarn, la Bigorre, les Landes et l’Armagnac sont expressément cités dans les statuts) il veulent créer un réseau d’hommes, des événements rassembleurs et codifier la langue pour mieux diffuser littérature et informations.

L’Escòla e la creacion d’ua revista,
Reclams de Biarn e Gascougne

Dès la mise en place d’une première organisation et d’un appel aux connaissances du groupe fondateur, la première production sera une revue. Le numéro 1, publié le 1er février 1896 proposera :

Adrien PLANTE              A nos Amis !
Adrien PLANTE              Liste des premiers adhérents à l’Escole Gastou-Febus.
Isidore SALLES              L’Arrehilh.
LABAIG-LANGLADE       Salut aus Escouliès de Gastou-Febus.
Miquèu DE CAMELAT.    Lous Gabes de Bigorre.
J.- V. LALANNE               L’Abiene, counte biarnès.
Yan de PALAY                Aus Foundatous de l’Escole Gastou-Febus.
Henri PELLISSON          A l’Escole Gastou-Febus.
Léo LAPEYRE                A la Belhade.
Simin PALAY                 Lous biis de nouste.
Docteur DEJEANNE       Et Loup e’t Agnet.
Yan DOU BOUSQUET    Nou y-ha pas fii Gascou qui nou-s troumpi !
Lucien ESPAGNOLLE     Pregarie de Machete.
Jeanty E…                      La parrete.
Jeanty E…                      Mesclanhes.

Cette revue existe encore. C’est la plus ancienne revue de langue occitane encore en vigueur de nos jours. Reclams est aussi une maison d’édition.

Michel-Albin BIBAL, donatàri deu Castèth de Mauvesin.

En 1906, Michel-Albin Bibal, maire de Masseube et président d’honneur de l’Escòla  achète le château de Mauvezin alors en ruine. L’année suivante, il en fait don à l’Escòla Gaston Febus. L’idée est d’en faire un musée. L’escòla se chargera de sa restauration, en coopération avec un architecte des Monuments Historiques, pour lui rendre son apparence du XIVe siècle. Il abrite aujourd’hui un musée médiéval et la bibliothèque de l’Escòla Gaston Febus.