Les devises de Febus, comment les écrire ?

Devises de Gaston Febus - Febus me feTrois devises pour Gaston Febus

Trois devises sont attachées à Gaston Febus. On peut lire Febus me fe sur la tour du château de Pau ou de Montaner. Febus aban est son cri de guerre, pourrait-on dire.

Enfin, la troisième serait Tòcas-i se gausas (en graphie occitane actuelle) ou Touches-y si tu oses (en français).

« Le Comte de Foix estoit fort cruel et n’épargnoit homme vivant, quand il luy déplaisoit et nul tant hardy estoit qui de sa délivrance osast parler sous peine d’avoir pareille pénitence. » prévient le chroniqueur Froissart (1337 ?-1410 ?). Ainsi, peut-être que cette dernière devise va bien au personnage.

En tous cas, la ville d’Orthez et la ville de Foix l’ont adoptée.

Comment écrire cette devise ?

46 façons d’écrire la devise en gascon Touches y si tu l’oses

Éric Gildard relève toutes les façons d’écrire la devise de Febus qu’il a pu rencontrer. Et cela donne deux pages et 46 façons de l’écrire. Il faut avouer que les Gascons sont champions de la diversité, de la fantaisie ou de la dérive de l’écriture.

 

 

 

 

 

 

De plus, un linguiste, Jean Lafitte nous propose d’en retenir une, grâce à une recherche documentée et précise. Les visiteurs pressés pourront aller directement à la troisième page, chapitre Conclusion ou à la page du site La devise de Gaston Febus.en tous.

Et est-ce bien la devise de Febus ?

Il ne semble pas y avoir de trace à l’époque même de Febus. Pierre Tucoo-Chala (1924-2015) précise qu’elle est dans des chroniques romanes, mais lesquelles ? Des doutes sont permis : lire cet article proposé par quatre passionnés d’héraldique occitane.