Le temps suspendu des vœux

Une année commence. Qu’est-ce que le temps ? Une durée, un instant, une période ou l’état de l’atmosphère. Les proverbes gascons nous parlent de tous ces temps-là.

Le temps passé indéfini

Chacun a son temps propre, nous dirait Albert Einstein. Soit. Pourtant, au-delà de la rigueur scientifique, le temps est une notion plus souple dès qu’on entre dans la vie de tous les jours.

Le temps du roi Petit Pois
Lo rei ceset

Les Gascons ont quelques expressions sympathiques pour parler du passé, on pourra dire, surtout en Lomagne et en Armagnac, Au temps deu rei Ceset [Au temps du roi Petit Pois]. Qui est donc ce roi ? Simin Palay, dans son célèbre Dictionnaire du Béarnais et du Gascon modernes nous dit que Ceset est un nom affectueux donné par une mère pour son enfant. Mais Ceset est aussi le diminutif de François. Ainsi, il est souvent proposé qu’il s’agissait du surnom donné à François 1er, celui qui imposa le français comme langue de l’administration royale à travers la fameuse ordonnance de Villers-Cotterêts. Ne pas y voir une allusion à sa taille, on pense que le roi en question mesurait 1,98 m !

Pour parler d’il y a longtemps, Claude Pierson a relevé d’autres expressions qui nous donnent quelque indication sur les conditions de vie de nos prédécesseurs. Que i a cent ans e un caresme [il y a cent ans et un carême]. Quelle peut bien être la longueur d’un carême. Une éternité ? L’an de la gran hame [L’année de la grande faim], ou, au contraire, L’an d’on lo blat èra a bon conde [L’année où le blé était à bon compte]. Ces années d’exception remonteraient donc bien loin dans le temps ?

Le temps de l’impossible

Dominique Rolin
Dominique Rolin

« Qu’est-ce-qu’une année sinon le volume infini d’une pincée de secondes? » écrivit la grande écrivaine belge Dominique Rolin (1913-2012). Ce temps dilaté qui, parfois, se perdra dans un temps impossible à vivre.

En français, on évoque ce temps de l’impossible par des expressions du genre « Le jour où les poules auront des dents ». Chez nous, on parlera du Trenta de heurèr [30 février], date préférée des Gascons pour le remboursement des dettes. Ou encore de L’an d’on lo carbon eshlorirà [L’année où le charbon fleurira].

Le temps qu’il fera

Pour le Gascon, pas de surprise intempestive ! On connait les grandes tendances des mois à venir.

Le temps suspendu : douze jours pour douze mois
Dotze jorns pour que le soleil retrouve la lune… dessin de l’artiste italienne Clorophillas

Les doutze jours après Nadau
Les doutze meses seran atau.

Los dotze jorns après Nadau
Los dotze meses seràn atau.

[Les douze jours après Noël
Les douze mois seront ainsi.]

Ces douze jours qui permettent de recaler le calendrier solaire avec le calendrier lunaire ont souvent été porteurs de symboles. Ils vont de Noël (25 décembre) à l’épiphanie, fête des rois mages (6 janvier). Ils sont parfois considérés comme sacrés ou préparateurs de l’année spirituelle.

Le 26 décembre représente janvier, le 27 février… le 6 janvier le mois de décembre. De façon pragmatique, en Gascogne, ils nous disent la tendance météo de l’année qui vient. On retiendra le beau soleil du 3 janvier 2021 (représentant le mois de septembre 2021). Plus généralement, vu le temps de ces derniers jours, craignons que la pluie ce printemps ne favorise l’herbe et le foin au détriment des autres récoltes. Ce qu’affirme le proverbe : Annada de hen, annada d’arren [Année de foin, année de rien]. Mais surveillons janvier et février car s’il neige, l’année sera sauvée ! Annada nevosa, annada abondosa [année neigeuse, année d’abondance].

Et puis, vous le savez, le temps est bien fragile. Eth temps qu’ei com era santat deths vieilhs [Le temps est comme la santé des vieux].

Le temps des vœux

Le début de l’année, heureusement, c’est le moment des vœux. Et, ne nous privons pas ! Bau milhou un plec au daouantau qu’un plec au benté / Vau mílhor un plec au devantau qu’un plec au vente [Il vaut mieux un pli au tablier qu’un pli au ventre]. Le pli au ventre étant un signe de faim. Dans certaines régions, on dit plus directement : Vau mílhor un trauc au cuu qu’un plec au vente [Il vaut mieux un trou au pantalon qu’un pli au ventre].

Temps fort comme le Pont d'Orthez
Pont d’Ortès

En plus, nous vous souhaitons d’être gai com un cardin [gai comme un chardonneret], esberit com un esquiròu [éveillé comme un écureuil] et de vàder vieilh  com lo pont d’Ortès [devenir vieux comme le pont d’Orthez]. Et, en ces temps incertains, de non pas lecà’vs los ardits [ne pas dilapider votre bien].

Dab un boussinot de bristol,
L’un en dièze, l’aute en bémol
Qu’es ban canta la boune anade ;
Mode majur, mode minur
Tout qu’es en joc… mès quin bounhur
Quoan lou co soul hèi la courbade !

Dab un boçinòt de bristòl,
L’un en dièsi, l’aute en bemòl
Que’s van cantar la bona annada ;
Mòde majur, mòde minur
Tot qu’es en jòc… mes quin bonur
Quan lo còr sol hè la corvada !

[Avec un morceau de bristol,
L’un en dièse, l’autre en bémol
On va chanter la bonne année ;
Mode majeur, mode mineur
Tour est en jeu… mais quel bonheur
Quand le cœur seul fait la corvée !]

Première strophe de Boune Anade ! de P. de Cantelauze (Almanac de la Gascougne, 1898)

Temps de France

Arbre de prospérité pour le temps des voeux
Arbre de prospérité

Le temps des vœux, c’est aussi le temps des bons sentiments. Aussi écoutons Bérénice de Jean Racine (V, 7, 1670) : « Puisse le ciel verser sur toutes vos années, mille prospérités l’une à l’autre enchainées. » 

Anne-Pierre Darrées

écrit en orthographe nouvelle

Références

Almanac de la Gascougne 1898
Nos proverbes gascons, Honoré Dambielle
Expressions et dictions de Gascogne, Claude Pierson, 2010