14 – 18 vue par les Gascons : la mobilisation

Épisode 1 : La tension – la mobilisation – le premier mois – le regard de la France sur le sud.

C’est la guerre ! Mobilisation…

Ordre de mobilisation générale 1914On l’a appris à l’école, l’assassinat de l’archiduc héritier d’Autriche-Hongrie, François- Ferdinand, déclenche la guerre 14 – 18. Bien sûr, d’autres causes complexes font monter la tension dans les années qui précèdent. Citons la montée du nationalisme en Allemagne, l’envie de revanche des Français de reprendre l’Alsace et la Lorraine, l’épouvantable bazar dans les Balkans et le peu de place de l’Allemagne dans les Colonies. Rappelons la dispute entre l’Allemagne et la France au sujet du Maroc, avec le coup d’Agadir en 1911…

Pour beaucoup de Français, dont les 22 millions de ruraux, tout cela est bien lointain. Et les guerres jusqu’alors n’engageaient que les armées de métier (même en 1870). Aussi, quand le 1er août 1914 à 15h45, la France décrète la mobilisation générale de 3 780 000 hommes, un tiers des hommes valides, c’est, selon l’historien Jean-Jacques Becker, la stupeur, la consternation et l’angoisse, bien plus que l’enthousiasme ou l’élan patriotique qui eux n’arriveront qu’en second. Continuer la lecture de 14 – 18 vue par les Gascons : la mobilisation